On connaît toutes cela, quand on va aux toilettes et qu’on se dit, « C’est quoi cette sécrétion vaginale dans ma culotte, et qu’est-ce que ça veut dire ?! » N’ayez crainte, les sécrétions vaginales sont complètement normales et font partie de la condition de femme.

Apprendre à connaître votre flux

La bonne nouvelle ? Quand vous savez à quoi vous attendre et pourquoi cela se produit, vous pourrez interpréter toutes ces marques mystérieuses comme la zone V (la zone intime complète d’une femme incluant vagin, vulve et partie avant en forme de V visible) en forme de feuille de thé. Les beaux jours.

Ce guide vous aidera à déceler les sécrétions vaginales légères, à déchiffrer la nature de vos pertes, et – si vous voyez des pertes brunes, du rouge, du jaune, du blanc, du gris ou du vert – où vous en êtes dans votre cycle.

Pertes

Si vous voyez des pertes dans votre culotte, bonne nouvelle : vous êtes complètement normale. Produire du fluide de cette manière est l’une des façons extraordinaires que le vagin a de se rééquilibrer et de se nettoyer. Bon travail, vagin.

La couleur dépend d’où vous en êtes dans votre cycle : du blanc d’œuf laiteux et de la couleur crème au rose pâle et au vert jaunâtre. Tout cela peut être affecté par un changement hormonal comme la grossesse ou l’ovulation, peut varier selon l’excitation sexuelle (nous en reparlerons plus bas) ou même la prise de vitamines, d’antibiotiques ou de certains aliments [1].

Quand consulter un médecin

Ne vous inquiétez pas trop vite, les sécrétions vaginales peuvent être un excellent moyen de voir comment se porte votre corps. Si vous avez des irritations vaginales, une texture de pertes semblable au lait caillé ou une odeur de poisson déplaisante, cela pourrait être le signe d’une infection [2]. Prenez rendez-vous chez votre médecin si vous n’êtes pas sûre.

La couleur des pertes peut aller du blanc laiteux au blanc franc, jaune, vert, rose ou rouge.

Pertes blanches épaisses ou légères, claires, crème ou même rose pâle – vos pertes changent tout au long de votre cycle. Des pertes d’un vert jaunâtre vif – surtout si elles sont accompagnées d’une odeur déplaisante – peuvent être le signe d’une infection, alors restez vigilante.

Sécrétions vaginales légères

Si vous avez vos règles, même irrégulières, vous aurez probablement parfois des sécrétions vaginales légères. Il s’agit de pertes teintées de sang qui se produisent au cours du cycle – souvent rose au début des règles, puis passant au rouge vif et enfin au brun rouille vers la fin des règles [1]. Imaginez un nuancier de rouges, dans votre culotte. Ces sécrétions vaginales peuvent également être dues à un changement de contraception, ou un changement hormonal, comme une grossesse ou la ménopause.

Quand consulter un médecin

Si les pertes sont rouges tout au long du cycle, cela peut indiquer un problème de santé, comme une infection, alors restez à l’écoute de votre corps et adressez-vous à votre médecin ou votre gynécologue si vous remarquez des changements.

Couleur des sécrétions vaginales légères, de rouge brique à brun rouille

Allant de rouge brique à brun rouille, les pertes teintées de sang dans votre culotte sont ce qu’on appelle les sécrétions vaginales légères.

Fluides sexuels

Quand vous êtes excitée sexuellement, votre vagin libère des pertes transparentes liquides – ceci se produit quand les vaisseaux sanguins dans votre vagin se dilatent, entraînant le passage de liquide [3]. Ce fluide cervical fournit une lubrification de manière à empêcher de se blesser ou d’avoir mal pendant une activité sexuelle, avec pénétration ou non, avec un(e) partenaire ou seule.

En dépit de cela, certaines femmes peuvent avoir un léger saignement après une relation sexuelle avec pénétration, entraînant des pertes rose pâle.

Pour les femmes qui traversent la ménopause (ou à certains points de votre cycle menstruel), vous pouvez constater que votre vagin est plus sec que d’habitude. Ceci est causé par un changement hormonal, une baisse de la production d’œstrogènes et de progestérones [4]. Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez plus avoir de relations sexuelles agréables : utilisez un lubrifiant à base d’eau ou un soin hydratant pour la zone intime.

Quand consulter un médecin

Si vous avez des douleurs, ou des pertes plus épaisses et à l’odeur plus forte après une relation sexuelle, cela peut être un signe d’infection comme la VB [2]. La vaginose bactérienne est extrêmement courante, et se produit quand l’équilibre délicat du pH du vagin est perturbé, par exemple après une relation sexuelle, la masturbation ou l’utilisation de jouets sexuels qui n’ont pas été lavés correctement. Elle se traite simplement avec des antibiotiques, alors contrôlez visuellement (et à l’odeur) votre corps pour déceler tout signe inhabituel.

Couleur des fluides sexuels, du blanc au rose et au rouge

Pertes transparentes liquides, blanches, claires et même rose pâle après une relation sexuelle : il est complètement normal que des fluides sexuels apparaissent dans vos sous-vêtements.

Pipi

Ça nous est toutes déjà arrivé. Une minute, on rit, la minute d’après, les choses nous semblent tout d’un coup moins drôles. Mais bon, les accidents, ça arrive. L’incontinence légère peut se produire à tout âge, mais est plus courante après un premier accouchement, et en résultat des changements hormonaux survenant à la ménopause [5]. Les exercices de Kegel peuvent vous aider à renforcer les muscles du périnée (les muscles que vous contractez pour vous retenir de faire pipi) [6], et les protections hygiéniques peuvent aider à réduire les odeurs et éviter de mouiller vos vêtements.

Quand consulter un médecin

L’incontinence fréquente peut être le signe de quelque chose de plus grave, il est donc important de consulter un médecin si vous vous inquiétez des fuites urinaires que vous avez.

Couleur du pipi

L’incontinence à l’effort est plus courante qu’on ne le croit, et peut survenir à tout âge.

Sueur

Tout comme vos aisselles, votre zone V est bourrée de glandes sudoripares et de follicules pileux alors il est normal que ces zones soient plus chaudes et avouons-le, plus mouillées que le reste de votre corps.

Toute cette chaleur emprisonnée signifie que votre zone V est un terrain propice à la prolifération de bactéries. Vous pouvez atténuer cela en portant des sous-vêtements en coton plutôt que synthétiques, en évitant les vêtements trop serrés et en vous lavant ou changeant vos sous-vêtements après avoir fait du sport [7].

Quand consulter un médecin

Si vous remarquez des démangeaisons, un changement de l’apparence de vos pertes ou des irritations vaginales, cela pourrait être dû à une infection provoquée par des levures qui prolifèrent en milieu chaud, comme la vaginose bactérienne ou VB [8]. Pas de souci – elles se traitent facilement, parlez-en à votre médecin si vous êtes inquiète.

Texture blanche représentant de la sueur

Transpirer au niveau de votre zone V est complètement normal, et logique quand vous pensez à la quantité de glandes sudoripares et de follicules pileux présents à cet endroit.

Consultez

En résumé, les sécrétions vaginales sont complètement normales et il n’y a aucune honte ou gêne à avoir. Elles constituent en effet une manière pour votre corps de vous informer de ce qui se passe à l’intérieur. Mais comme toujours, il est important de contrôler, de vous exprimer et de faire part de toute préoccupation à votre médecin.