HistoiresdUtérus couple vivant un moment d’intimité
Ma mère me faisait culpabiliser parce que je ne voulais pas d’enfants 

De moins en moins de gens font des enfants

Autrefois, le seul but de nos utérus était de porter des enfants. La vie suivait un cours linéaire : les gens se mariaient, commençaient à vivre ensemble, avaient des enfants. Mais cela n’est plus le cas aujourd’hui. De nos jours, de plus en plus de femmes et de couples choisissent de ne pas avoir d’enfants [1]. Bien sûr, une part importante de la population choisit toujours d’avoir des enfants, mais cela n’a plus une place essentielle pour tout le monde.

Pas d’enfants par choix– le tabou

Quelles que soient les raisons pour choisir de ne pas avoir d’enfants, toute personne doit pouvoir faire ce choix sans crainte d’être jugée. Mais le tabou demeure et souvent, le choix de la personne est reçu avec confusion et incrédulité.

Comme l’explique cette femme : « Certains amis pensent que mon chat est une substitution au fait que je n’ai pas d’enfants, l’un d’entre eux l’appelle même mon bébé à fourrure. J’adore mon chat, mais ça reste mon chat, pas autre chose. »

Ces femmes sont considérées comme égoïstes ou superficielles, immatures ou malheureuses, et on leur dit qu’elles ressentiront un manque sans enfants. Ou on leur dit qu’elles changeront d’avis une fois qu’elles auront trouvé la bonne personne. Il n’est donc pas étonnant que six femmes sur dix qui choisissent de ne pas avoir d’enfant se sentent incomprises par la société [2].

Chacune a ses raisons

Alors qu’avant, on attendait des femmes qu’elles aient des enfants, c’est désormais un choix personnel. Beaucoup pensent que ce choix est lié aux coûts, à l’impact physique de la grossesse ou au défi d’élever des enfants. Mais il existe de nombreuses autres raisons qui font qu’une personne décide de ne pas avoir d’enfant.

L'une des femmes avec qui nous avons parlé, a réalisé très progressivement qu’elle ne voulait pas d’enfants : « Je voulais d’abord avancer dans ma carrière. Puis, j’ai voulu acheter une maison. Il m’a fallu des années pour admettre que ce ne serait jamais le bon moment parce je n’avais pas vraiment envie d’avoir un enfant. »

Je pensais que l’envie d’avoir des enfants apparaîtrait vers la trentaine – tout le monde évoquait la fameuse « horloge biologique », mais c’est quelque chose que je n’ai jamais ressenti.

Les exigences d’être une mère parfaite rebutent certaines femmes, tandis que d’autres ne ressentent pas l’envie ou le besoin de devenir mère. Pour certaines, c’est le désir d’être vraiment indépendante et de vivre comme elles le souhaitent qui guide leur choix [3]. D’autres encore s’inquiètent de l’impact environnemental lié au fait d’avoir des enfants.

Vous voulez partager votre expérience de ne pas avoir d’enfant par choix ? Faites-le-nous savoir en utilisant #histoiresduterus.

HistoiresdUtérus personnage de BD en bateau à la fourche d’une rivière choisit l’option « je ne veux pas d’enfants »

Pas d’enfants ? Pas de problème !

Certaines personnes ont très envie d’avoir des enfants, tandis que d’autres n’en éprouvent ni l’envie ni le besoin. Et c’est permis ! Nos corps et nos vies nous appartiennent, et il appartient à chacun de décider de la voie qu’il veut emprunter. Une vie sans enfants peut être tout aussi riche et satisfaisante qu’une vie avec enfants. Chaque choix de vie est également valable et important.

Découvrez la gamme complète de produits Nana