Femme atteinte d’endométriose allongée sur le sol de la salle de bain et se serrant le ventre

Vous en avez probablement entendu parler, mais qu’est-ce que l’endométriose ?

L’endomètre est un autre mot pour la muqueuse de l’utérus qui se détache chaque mois pour composer le flux menstruel. L’endométriose est une maladie dans laquelle un tissu similaire au type qui se développe à l’intérieur de l’utérus commence à se développer ailleurs dans le corps. Le corps essaie de se débarrasser du tissu, mais comme il ne peut être éliminé dans les règles, cela peut causer beaucoup de douleur.

Les femmes décrivent cette douleur comme « un démon se frayant un chemin hors de mon bassin » ou « un éléphant en talons aiguilles piétinant mon utérus ».

Le tissu à l’extérieur de l’utérus pousse souvent dans les ovaires, dans les trompes de Fallope, dans la paroi abdominale et même dans l’intestin (endométriose digestive) ou la vessie. [1]

Cependant, ses effets ne sont pas seulement physiques. « L’endométriose m’a également affectée mentalement et émotionnellement », nous raconte une femme. « C’est particulièrement le cas compte tenu de la situation mondiale actuelle, qui a rendu l’accès aux traitements plus difficile que d’habitude. »

Quelles sont les causes de l’endométriose ?

La génétique et certaines toxines dans l’environnement [2] sont des causes possibles de l’endométriose. Certains problèmes de santé vous exposent également à un risque plus élevé, comme des antécédents d’infection pelvienne ou une condition connue sous le nom de menstruation rétrograde. C’est un problème qui fait que votre sang menstruel commence à s’écouler « en arrière » – plutôt que de sortir du vagin, il reflue à travers les trompes de Fallope et dans la cavité pelvienne. Ce sang contient des cellules endométriales, qui se collent ensuite aux parois pelviennes et à d’autres organes, où elles continuent à s’épaissir et à saigner au cours de chaque cycle menstruel.

Les signes et symptômes de l’endométriose

Les signes et symptômes de l’endométriose varient d’une femme à l’autre : certaines peuvent être sévèrement affectées, tandis que d’autres peuvent avoir très peu de symptômes perceptibles, voire aucun ! [3] Les symptômes vont d'une fatigue extrême aux mycoses vaginales fréquentes en passant par l’infertilité. Vous pouvez en savoir plus en lisant notre article sur l'impact de l’endométriose sur la fertilité.

Vos règles et l’endométriose

Lorsque vous avez vos règles, le corps élimine tous les tissus de l’endomètre. Si vous souffrez d’endométriose, les tissus à l’extérieur de l’utérus n’ont nulle part où aller (contrairement aux tissus menstruels, qui sortent par le vagin avec votre flux). Cela entraîne des règles irrégulières et très abondantes ainsi qu’une inflammation et des douleurs abdominales et pelviennes extrêmes. Dans certains cas, la maladie crée des cicatrices ou des kystes.

Les douleurs de l’endométriose

Un autre symptôme de l’endométriose est la douleur. Il peut s’agir de douleurs au niveau du bas ventre ou du dos qui s’intensifient pendant vos règles, de douleurs menstruelles sévères qui vous empêchent de vivre normalement au quotidien, de douleurs pendant ou après les rapports sexuels ou encore lorsque vous faites pipi ou caca pendant vos règles (on parle alors d’endométriose profonde). Vous pouvez même avoir la nausée ou être constipée, avoir la diarrhée ou du sang dans votre urine pendant vos règles. Tout cela peut être effrayant, mais ce sont juste des signaux que votre corps envoie pour indiquer que quelque chose ne va pas et a besoin d’attention.

Ça me rendait folle. Je me demandais comment il était possible d’être si malade tout le temps, comment tous ces symptômes pouvaient survenir en même temps.

Comment traite-t-on l’endométriose ?

Bien que l’endométriose soit une maladie chronique (ce qui signifie qu’elle persiste sur la durée), il existe des moyens de la gérer. Les anti-inflammatoires en vente libre, comme l’ibuprofène, sont souvent utilisés pour gérer la douleur. La pilule contraceptive combinée peut également aider, en empêchant l’ovulation, ce qui rend les règles plus légères et moins douloureuses. [1]

En termes de traitements chirurgicaux, la laparoscopie peut améliorer les symptômes et la fertilité [1], tandis que certaines femmes peuvent éventuellement décider de subir une hystérectomie, c’est-à-dire une ablation de l’utérus. [1]

Obtenir un diagnostic d’endométriose

L’endométriose peut s’accompagner de divers symptômes et peut mettre des années à être diagnostiquée – en moyenne, cela prend sept ans et demi (!). [4] Certaines femmes atteintes d’endométriose souffrent de divers symptômes qui peuvent être difficiles à gérer et les empêchent de vivre pleinement leur vie. C’est pourquoi pour certaines, le diagnostic peut en fait être vécu comme un soulagement. Comme en témoigne une femme : « Je pouvais mettre un nom sur ma douleur. Un nom sur les crampes handicapantes qui revenaient chaque mois. »

La seule manière de diagnostiquer complètement l’endométriose consiste à examiner votre région pelvienne par laparoscopie. Mais avant cela, on vous proposera peut-être des examens externes, des examens internes, des échographies et des prises de sang – ou une combinaison.

En parler et obtenir de l’aide

Bien que les femmes du monde entier soient touchées par l’endométriose, beaucoup ne reçoivent pas le soutien dont elles ont besoin. En effet, la maladie n’est souvent pas diagnostiquée ou, lorsqu’elle l’est, elle est perçue à tort comme de simples règles douloureuses. En conséquence, les femmes ont souvent l’impression d’être ignorées et leur douleur n’est pas prise au sérieux. Cela peut les conduire à se sentir isolées et seules face à la maladie.

Mais avec 176 millions de femmes (1 sur 10) touchées dans le monde, vous n’êtes pas seule. [4]

Contactez vos amis et votre famille, même si cela semble être un sujet délicat. En parler vous soulagera, et vous pourriez même apprendre que des proches ont également une expérience directe de l’endométriose. Non seulement ces personnes sauront ce que vous traversez, mais elles pourront aussi vous aider à obtenir l’aide dont vous avez besoin auprès de votre médecin.

Si vous reconnaissez les symptômes et que vous pensez en être atteinte, prenez rendez-vous avec votre médecin ou votre gynécologue pour en savoir plus. Vous recevrez de quoi soulager votre douleur et des conseils pour faire face aux symptômes.

En raison de la situation sanitaire, les temps d’attente pour voir un spécialiste ou se faire opérer peuvent être plus longs que d’habitude. S’il vous est difficile de consulter votre médecin en personne, vous pouvez demander un rendez-vous par téléphone ou par vidéo.

Vous pouvez également en savoir plus sur l’endométriose et trouver de l’aide et une communauté d’autres personnes touchées sur le site de l’association Info-endométriose.

Avez-vous une expérience personnelle de l’endométriose ? Nous pensons que nos vécus doivent être entendus – partagez ici le vôtre avec nous.


Avis de non-responsabilité médicale

Les informations médicales contenues dans cet article sont fournies à titre informatif uniquement, et ne doivent pas être utilisées ou invoquées à des fins de diagnostic ou de traitement. Veuillez consulter un médecin pour obtenir des conseils concernant des problèmes de santé spécifiques.



[Références]

[1]  https://www.nhs.uk/conditions/endometriosis/treatment/

[2]  http://www.nhs.uk/Conditions/Endometriosis/Pages/Causes.aspx

[3]  https://endometriosis-uk.org/sites/default/files/files/Information/Understanding-endometriosis.pdf

[4]  https://endometriosis-uk.org/endometriosis-facts-and-figures

En savoir plus

Gamme complète de produits

Découvrez la gamme complète de produits Nana