Comme tu l’as peut-être remarqué, la puberté et les changements émotionnels vont de pair.

Être en larmes, en colère, anxieuse ou folle de joie, puis irritée, est complètement normal – le tout parfois en l’espace de 10 minutes. Les montagnes russes émotionnelles de la puberté peuvent parfois te donner l’impression de devenir folle. Ne t’inquiète pas – tu ne l’es pas. Et le fait de comprendre tes émotions pendant cette période délicate peut te donner le sentiment de contrôler la situation.

Les changements physiques qui se mettent en place pendant la puberté – comme avoir tes règles ou un corps plus semblable à celui d’une femme – sont entraînés par les hormones. Mais bien que ces hormones sont utiles et même essentielles, elles causent aussi pas mal de désagréments. Car tous ces messagers chimiques qui chamboulent ton corps et font leur travail ont un impact émotionnel qui peut être assez épuisant.

Par exemple, tu peux te sentir irritable ou triste sans en connaître la cause. Les choses qui te faisaient sourire il y a quelques mois provoquent maintenant l’effet inverse. Parfois, tu te sens immensément heureuse. Puis tu te sens gênée des changements de ton corps et ton apparence, et réagis agressivement quand ta famille et tes amis te font une remarque à ce sujet. Mais ces hauts et ces bas sont tous complètement normaux. Souviens-toi simplement de ne pas être trop dure avec toi même et de laisser ces différentes émotions s’exprimer.

Partager ton ressenti avec tes amies peut vraiment aider, car il y a de fortes chances pour qu’elles éprouvent la même chose. Ta famille risque de ne pas le comprendre aussi bien, mais au moins, si tu leur fais savoir que tu n’es pas dans ton assiette, ils peuvent en tenir compte. Et si tu as envie de passer du temps seule dans ta chambre à écouter ta musique préférée, ça n’est pas grave – fais-le jusqu’à ce que tu te sentes prête à parler à quelqu’un. Un conseil – ne prête pas attention aux retours négatifs des médias sociaux quand tu te sens vulnérable émotionnellement, car ils ne font qu’empirer ton humeur.

Le plus important, ne te culpabilise pas si tu te comportes de façon étrange. Essaye de te souvenir que ce sont tes hormones qui te jouent des tours. Cela peut t’aider de savoir que des millions d’adolescentes dans le monde entier passent par la puberté elles aussi et ressentent la même chose que toi. Et que cela passera. Ces montagnes russes émotionnelles ne dureront pas éternellement.