Femmes faisant du yoga

La morosité avant et pendant les règles n’est pas une simple « crise existentielle ».

Il s’agit plus probablement du syndrome prémenstruel, ou tension prémenstruelle. En plus des tensions dans les seins, douleurs et ballonnements, les femmes peuvent avoir également des sautes d’humeur à l’approche des règles. Ceci est causé par les fluctuations du taux d’œstrogène produit par votre corps. Résultat : des montagnes russes émotionnelles pendant quelques jours ou même quelques semaines.

Une minorité de femmes connaissent des émotions si extrêmes qu’une aide médicale est nécessaire. C’est plus qu’un simple syndrome prémenstruel, il s’agit du trouble dysphorique prémenstruel, qui peut entraîner une crise de panique, dépression, rage extrême et mêmes pensées suicidaires. Il est essentiel de vous faire aider si vous pensez souffrir de troubles dysphoriques prémenstruels, car ce type de trouble ne peut pas se gérer seule.

Heureusement, pour la plupart des femmes, bien que le syndrome prémenstruel soit pénible et éprouvant, on est loin du trouble dysphorique prémenstruel. Gérer le syndrome prémenstruel signifie trouver des moyens de gérer vos émotions et prendre soin de vous. Pour aider à atténuer les hauts et les bas émotionnels propres au syndrome prémenstruel, essayez des exercices aérobiques comme courir, danser ou faire du vélo d’appartement – idéalement en les combinant à du yoga, qui vous aidera à rester calme et d’humeur plus égale. Assurez-vous de dormir suffisamment et de manger équilibré. Vous aurez peut-être envie de vous faire plaisir et cela n’est pas un problème, tant que vous n’abusez pas du chocolat et des aliments gras. Faites-vous dorloter ou, mieux encore, offrez-vous un massage.

Comment gérer le syndrome prémenstruel ?

Yoga
Faites du yoga

C’est un excellent moyen de gérer les sautes d’humeur liées au syndrome prémenstruel. Les massages, le taïchi et la méditation sont également vraiment utiles, car ils aident à se détendre et à se sentir moins stressée.

Poumons
Arrêtez de fumer

Si vous fumez, essayez d'arrêter. En plus des risques pour la santé, les études montrent que les femmes qui fument ont deux fois plus de chances de développer des symptômes prémenstruels modérés ou sévères.

Exercice
Bouge

Les exercices aérobiques comme la marche rapide ou la nage atténuent l’anxiété, la dépression et le blues qui accompagnent le syndrome prémenstruel.

Mangez sainement
Mangez sainement

Vous serez moins vulnérable face à vos émotions si vous mangez plus d’aliments sains comme les céréales complètes, les fruits et les légumes – et moins d’aliments riches en sucre, graisse et sel.

Café
Diminuez votre consommation de stimulants

Vous aurez peut-être envie de caféine à l’approche des règles, mais essayez de diminuer la ration de café, thé et chocolat, car ceux-ci peuvent faire empirer les symptômes.

Le saviez-vous ?

7
nombre de jours pendant lequel le syndrome prémenstruel peut durer après le début des règles
3-8 %
des femmes qui ont leurs règles répondent à la définition du trouble dysphorique prémenstruel
30
minutes : durée d’exercices quotidiens recommandés pour lutter contre le syndrome prémenstruel

Continuer la lecture

En savoir plus

Partager Tweet