À partir de la puberté, l’hygiène féminine devient primordiale. Et pas seulement à cause des règles.

Vous commencez aussi à transpirer beaucoup plus qu’avant, et votre transpiration sent plus fort. Rester propre au niveau des aisselles et de la zone génitale vous aide à vous sentir fraîche et à l’aise.

Bien sûr, conserver une bonne hygiène personnelle est encore plus important pendant les règles. Mis à part le fait de vouloir garder la zone génitale propre, il faut savoir que les femmes sont légèrement plus vulnérables aux infections bactériennes pendant les règles, en raison d’une modification du pH vaginal. Ainsi, laver la zone génitale deux fois par jour vous permet non seulement d’être sûre de votre odeur, mais également de minimiser le risque d’infection.

Lavez votre zone génitale à l’eau tiède. Veillez à ne pas utiliser des gels douche, savons ou bains moussants parfumés qui peuvent assécher les membranes muqueuses délicates du vagin et perturber le fragile équilibre du pH. Utilisez un savon doux non parfumé ou juste de l’eau. Et lavez la zone génitale exactement comme vous le feriez normalement – de manière externe. Laver l’intérieur du vagin (ce qu’on appelle la « douche vaginale ») est une très mauvaise idée, même pendant vos règles.

Assurez-vous de changer vos sous-vêtements tous les jours et de changer votre protection hygiénique régulièrement pour éviter les odeurs menstruelles. Que vous utilisiez des serviettes hygiéniques, comme les serviettes Ultra, ou des tampons pendant vos règles, changez votre protection quatre à cinq fois par jour, ou plus souvent quand votre flux menstruel est le plus abondant, c’est-à-dire les deux premiers jours des règles. Utilisez aussi une serviette plus épaisse pour la nuit, pour vous protéger des fuites et éviter de tacher vos draps et vos vêtements.

Pendant vos règles, il est judicieux d’éviter les vêtements serrés ou les matières qui « empêchent de respirer », comme les matières synthétiques, qui augmentent la chaleur et l’humidité, créant un environnement propice à la prolifération des bactéries. Choisissez des sous-vêtements en coton pas trop serrés pour rester à l’aise et au sec. Et n’utilisez pas de déodorant intime – ces produits ne sont pas nécessaires et peuvent même entraîner des irritations.

Vous pouvez aussi changer de sous-vêtement et de vêtement après le sport, car si vous transpirez au niveau de l’entre-jambes, vous risquez d’avoir des odeurs et de vous sentir mal à l’aise. Quand vous vous essuyez aux toilettes, faites-le de l’avant vers l’arrière, pour éviter de transférer des bactéries nocives dans votre vagin. Enfin, assurez-vous d’avoir des rapports sexuels protégés à tout moment. Mais surtout si vous avez un rapport sexuel pendant vos règles, car le risque de contracter ou transmettre une maladie sexuellement transmissible est plus grand pendant la menstruation.

Et si l’odeur menstruelle vous tracasse, n’oubliez pas qu’il est complètement normal que votre vagin ait une odeur légère et inoffensive. Si vous veillez à rester propre mais qu’une odeur forte persiste, consultez votre médecin car vous avez peut-être une infection.

Respectez les conseils cités plus haut et vous aurez toutes les chances de vous sentir propre et à l’aise toute la journée.