Femme qui regarde entre ses jambes à l’aide d’un miroir – Nana

Est-ce que ma vulve est comme il faut ?

Grande ? Humide ? Petite ? Poilue ? Ajoutez le mot « trop » devant ces mots et ils se transforment en jugements négatifs. Enlevez alors ce « trop », et vous avez à la place des différences dont les femmes ne peuvent que se réjouir.

En termes de vulves et de vagins, nous pensons que les jugements négatifs n’ont pas leur place. Chaque vulve et chaque vagin (y compris les vôtres) sont simplement merveilleux.  
 
Pourquoi les femmes éprouvent-elles une gêne envers leur vulve ? L’année 2016 affiche une augmentation de 45% des opérations de labiaplastie (chirurgie esthétique réalisée sur les lèvres) comparée à l’année précédente.  
 
En considérant les vulves comme elles sont, nous souhaitons que les femmes les voient comme normales, et parfaites. Car la perfection est une perception, plus qu’un aspect, une forme ou une odeur.  

Des conseils sur votre zone intime

Avouons-le : les faits sont souvent ennuyeux. Les cours de biologie vous ont peut-être appris le nom des principaux organes génitaux, mais vous souvenez-vous avoir entendu que le clitoris était l’une des meilleures sources d’excitation gratuite ? 
 
Nina Brochmann et Ellen Støkken sont deux étudiantes en médecine qui veulent donner un nouveau souffle au plus ancien des sujets. Ayant beaucoup travaillé dans des cliniques spécialisées dans la santé sexuelle, elles ont réalisé qu’il y avait un grand manque de connaissances pertinentes sur les organes génitaux féminins. Face à ce manque à combler, elles ont écrit le livre « Les joies d’en bas ».
 
Dans cet ouvrage, elles traitent de tout type de sujets allant des mythes concernant l’hymen (les filles ne saignent pas toujours quand elles perdent leur virginité), les pertes vaginales et le sang (ce que certaines odeurs peuvent indiquer) et la longueur des lèvres « standard » (réponse : il n’y en a pas). 
 
Elles parlent du terme norvégien « discomus » – qui pourrait se traduire en français par « chatte disco » pour décrire la zone intime après une journée bien remplie. La lecture de ce livre évoque une discussion de deux amies de bon conseil mais drôles, qui traitent toujours le vagin avec respect. 
 
Un tel discours direct encourage les femmes à se familiariser davantage avec la zone la plus intime de leur corps, du plaisir de l’orgasme aux douleurs des menstruations. Un livre comme celui-ci nous aide à réaliser que « parfait » et « normal » peuvent prendre de nombreuses formes. 
Femme portant une robe à fleurs qui évoque une vulve – Nana

Les lèvres parfaites – et pourquoi elles n’existent pas

Appuyez sur pause lors d’un film porno et vous penserez que le mont de Vénus (la partie coussinée située au-dessus de votre os pubien) devrait être presque plat ; que les grandes lèvres devraient être assez grandes pour couvrir les petites lèvres (mais pas trop volumineuses) ; et que l’ensemble de la zone génitale devrait être imberbe, lisse et d’un joli rose. Mais si on considère les vulves du monde réel, très peu (voire aucune) ressemblent à cela. 
 
Que les gens aient du mal à changer leur perception de la « perfection » n’est pas surprenant. À moins que vous soyez gynécologues ou que vous passiez beaucoup de temps sur les plages nudistes, il est peu probable que vous voyiez une multitude de vagins tous les jours. Ajoutez-y le fait que les organes féminins n’ont pas une place de choix dans les conversations en soirée et la perception négative qu’ont de nombreuses femmes de leur vagin.  
 
Les dénominatifs négatifs (à l’odeur de poisson, mou, lâche) créent une gêne, et les femmes en font les frais en se sentant mal à l’aise, plutôt que fières, de cet organe merveilleux qu’elles ont entre les jambes. L’amour propre vient de l’acceptation, il est donc temps de repenser la signification de « parfait » et « normal » en examinant le monde réel.

Miroir, mon beau miroir… Qui a la plus belle vulve de toutes ?

Vous, bien sûr. Parce que c’est la vôtre et vous n’en avez qu’une, il est temps de lui montrer que vous l’aimez. Mettre un miroir entre vos jambes peut ne pas vous sembler follement excitant ou même vous gêner, mais c’est la façon la plus simple d’apprendre à connaître votre corps. 
 
Vos petites lèvres sont-elles plus longues que vos grandes lèvres ? Votre clitoris, le « bouton » en haut de votre vulve, se durcit-il quand vous le touchez ? La peau à l’intérieur de vos petites lèvres est-elle collante ou lisse ? 
 
En termes d’aspect ou de toucher de votre zone intime, la notion de bon ou mauvais n’existe pas. Savoir ce qui est normal pour vous prend du temps, mais c’est une excellente manière de vous sentir mieux dans votre peau. Une fois que vous pourrez estimer en toute confiance que votre zone intime est normale, vous remarquerez facilement si quelque chose a changé et si vous avez besoin de consulter un médecin. 
Illustrations de différents types de vulves – Nana

L’art de la vulve existe – et nous aimons

Nous ne parlons pas bien sûr de lèvres tenant un pinceau et peignant (même si ça existe), mais de la manière dont les vulves sont représentées dans l’art.  Il y a dix ans, Jamie McCartney a créé le Grand Mur du Vagin réalisé à partir de moules de 400 lèvres vaginales de femmes. Il s’inquiétait de l’augmentation des opérations de labiaplastie, et voulait créer quelque chose de positif en réponse : pour montrer aux femmes qu’en termes de vulves, chacune est unique, et simplement extraordinaire. 
 
Dans la même optique, Hilde Atalanta a lancé @the.vulva.gallery sur Instagram pour souligner la beauté résidant dans la différence. Ses peintures et croquis de vulves (créées à partir de photos que des femmes lui ont envoyées) sont une célébration de la vulve sous toutes ses formes. 

La personne assise à côté de moi peut-elle sentir l’odeur de mon vagin ?

Figurez-vous que de nombreuses femmes se posent cette question. Néanmoins, même si vous pensez parfois avoir une odeur plus forte, il est très peu probable qu’une personne à côté puisse la sentir et se dire : « Cette femme dégage une odeur désagréable. »
 
Une odeur de vagin standard n’existe pas, car le vagin standard n’existe pas. Quelqu’un a essayé d'en faire un parfum (oui, vraiment), mais d’après les avis sur Amazon, cela n’a pas été un succès. 
 
Il semble que l’anxiété des femmes par rapport à l’odeur de leur zone intime a un impact sur de nombreux moments de leur vie, allant de l’activité sexuelle aux visites chez le médecin. Certaines femmes craignent que le médecin soit dégoûté par leur odeur.
 
Souvenez-vous que les médecins sont formés pour observer l’intérieur du vagin et qu’ils ont touché, senti et vu beaucoup en la matière. Votre santé est votre capital, alors si vous pensez que quelque chose ne va pas, rendez-vous chez le médecin, et si vous avez un rendez-vous pour un frottis vaginal, ne le manquez pas. 
Femmes ensemble portant des hauts et pantalons moulants – Nana

Les opinions sont différentes des faits

Une gynécologue a été stigmatisée par la presse pour avoir quitté son compagnon après qu’il lui ait dit que son vagin sentait mauvais. Elle lui a répondu : « Mon vagin est génial. Ton avis le concernant ne l’est pas », conseillant aux femmes : « ... si vous avez un souci médical, consultez un médecin… Si quelqu’un vous parle de votre corps en des termes excluant toute bonté ou sollicitude, c’est lui qui a un problème. »
 
Bien sûr, ce n’est pas forcément la personne la plus proche qui vous fera douter de vous. Votre voix intérieure peut être votre pire critique, et bien qu’il soit naturel de douter de soi de temps en temps, essayez de discuter avec un proche de vos questionnements pour ne pas être trop dure avec vous-même.  

Soyez la plus grande fan de votre vulve.

Nous voulons que toutes les femmes soient sûres de choisir le meilleur pour elles. De ne jamais se sentir sous pression de changer ou se conformer pour faire plaisir à quelqu’un d’autre. De parler de leur vagin et de leur vulve de la même façon qu’elles parleraient d’autres parties plus visibles de leur corps – de manière saine, assumée, ouverte. 
 
Découvrir ce qui est « normal » pour vous est ce qui importe vraiment. Alors, vous seule, et personne d’autre, peut juger votre apparence, odeur et ressenti.

En savoir plus