Femme devant un miroir en train de regarder ses poils pubiens dans sa culotte

Tout le monde a des poils autour de sa zone intime. Quelle-est donc leur fonction ?

Naturellement longs et frisés, coupés court, rasés selon une forme particulière ou intégralement épilés. Quelles que soient nos préférences, nous avons tous des poils sur le pubis. Alors, à quoi servent-ils ?

Les poils pubiens poussent sur et autour de certaines parties de notre Zone V (vagin, vulve et devant en forme de V visible). Ils sont appelés poils pubiens parce qu’ils poussent sur le pubis ou os pubien, c’est-à-dire sur le devant en forme de V du bassin. Cependant, ce n’est pas le seul endroit de la zone V où l’on peut avoir des poils. Ils peuvent être présents sur l’intérieur des cuisses, de chaque côté de la vulve (c’est-à-dire sur les grandes lèvres ou lèvres externes) et jusque vers l’arrière au niveau des fesses. Ceci est tout à fait normal.

Pourquoi avons-nous des poils pubiens ?

Nous avons des poils pubiens pour une bonne raison, et ces petits frisottis servent bien à quelque chose. En effet, ils agissent en tant que barrière pour empêcher les bactéries et virus potentiellement dangereux de pénétrer dans le corps. De la même façon que nos cils empêchent la poussière, les débris et les microorganismes d’atterrir dans nos yeux, les poils pubiens nous protègent contre les infections en piégeant la sueur, le sébum et les bactéries.

De plus, notre toison pubienne atténue les frottements et les frictions qui peuvent irriter la peau délicate de notre zone V pendant le sport, les rapports sexuels ou d’autres activités. Les poils nous protègent de la même façon qu'un tapis évite que nos pieds touchent le sol. C’est pour cette raison que les poils pubiens sont considérés comme un « lubrifiant sec ».[1] Des études ont même démontré que ceux-ci pourraient réduire le risque de contracter une infection sexuellement transmissible (IST).[2]

Quand commence-t-on à avoir des poils sur le pubis ?

L’apparition de poils sur le pubis est l’un des premiers signes annonciateurs de la puberté. Au début, il peut s'agir de seulement quelques poils fins. Puis, environ un an après le début de la puberté, les poils deviennent plus denses et frisés. Ils peuvent être plus épais et plus sombres que vos cheveux. 

Leur apparition peut être un peu choquante au début, mais on s’y habitue très vite. La puberté peut commencer à différents moments selon les personnes, alors essayez de ne pas trop vous inquiéter et évitez de vous comparer aux autres. Nos corps se développent tous à des rythmes différents et de manière différente. Cela est tout à fait normal.

En plus des poils pubiens, des poils plus épais et plus noirs peuvent également apparaître sous les aisselles. À cela s’ajoutent d’autres changements, tels que l’arrivée des règles et le développement des seins. Pour savoir à quoi s’attendre pendant cette période de croissance, nous vous invitons à consulter notre article sur les différents stades de la puberté.

Épilation de la zone intime

Nous avons tous des poils pubiens. Non seulement ceci est tout à fait naturel, mais s’ils sont là, c’est pour une bonne raison. Il n’y a donc aucun mal à les laisser où ils sont. Toutefois, certaines personnes choisissent d’entretenir leur toison intime selon l'esthétique de leur choix, sans pour autant sacrifier leur bien-être. Tout comme pour la chevelure, nous avons tous nos préférences. Certaines d’entre nous y trouvent une façon de s’exprimer ou l’entretiennent en fonction de leur mode de vie, tandis que d’autres ne s’en soucient absolument pas et préfèrent les laisser en paix.

Bien qu’il soit courant de s’épiler toute ou une partie de la zone intime, indépendamment de notre genre, ce choix, y compris celui de ne rien faire du tout, vous appartient entièrement. Comme nous l’avons vu tout à l’heure, prendre soin de ses poils pubiens peut avoir certains avantages. Pour autant, s'en débarrasser ne nuira pas à votre santé. Vous devrez tout simplement prévoir un peu plus de temps pour votre épilation intime.

Tout est permis, mais que vous optiez pour un aspect ordonné ou totalement imberbe, il vous faudra recourir au rasage, à la crème dépilatoire ou encore à l'épilation à la cire. L’option la plus efficace sur le long terme étant l'épilation au laser, mais c’est également la plus coûteuse. Cela dit, la plupart des femmes essayent plusieurs techniques avant de faire leur choix. Faites ce qui correspond à votre mode de vie et ce qui vous apporte bien-être et satisfaction, même si cela signifie ne rien faire du tout !

Hygiène intime et poils pubiens

Si vous choisissez d'entretenir vos poils pubiens, il y a certaines choses à savoir pour garder la peau de votre zone V en bonne santé.

Un rasage tout en douceur 

Si vous utilisez un rasoir, prudence ! Même la plus petite égratignure peut accroître le risque d’infection sexuellement transmissible, tant pour vous que pour votre partenaire. Si vous préférez vous raser, allez-y en douceur autour des parties difficiles d’accès, une entaille ou une coupure est vite arrivée. 

Calmer les irritations après le rasage 

Le rasage ou l’utilisation d’une crème dépilatoire peuvent rendre la peau sensible. Si vous pensiez vous glisser dans un jean skinny juste après, gardez à l'esprit que les frottements risquent d’aggraver les irritations et l’inconfort. En général, la peau se rétablit en quelques jours. Si ce n’est pas le cas, veillez à utiliser un rasoir, une crème ou une mousse dépilatoire adaptés à votre type de peau. 

Si vous souhaitez diminuer les risques d’irritation de la zone intime après le rasage, essayez notre soin lavant Nana PureSensitive™ Wash Gel. Toutefois, après une épilation, il est souvent conseillé d’attendre quelques heures avant de se doucher ou de prendre un bain. Cela peut être l’occasion de vous plonger dans une bonne lecture, d’écouter votre podcast favori ou de vous appliquer un soin sur le visage en attendant. 

Éviter les poils incarnés après l’épilation

L’épilation est une technique couramment utilisée parce qu’elle est rapide et laisse la peau douce pendant plusieurs semaines. Toutefois, celle-ci peut causer l’apparition de poils incarnés. Ne vous en faites pas. Un gommage léger sous la douche vous aidera à prévenir ces problèmes.

Adopter de bonnes règles d’hygiène

Parfois, la transpiration peut toucher notre zone V. Certaines personnes préfèrent couper leurs poils pubiens de temps en temps, mais un brin de toilette intime ou un passage rapide sous la douche vous permettra de rester fraîche, surtout après le sport ou les rapports sexuels. Si le savon classique vous irrite la peau, notre soin lavant PureSensitive™ nettoie en douceur les peaux délicates. De plus, comme il n’altère pas le pH naturel de la vulve, il diminue les risques d’infection ou de sécheresse.
 
Dans les situations où il n’est tout simplement pas possible de se doucher ou de faire un brin de toilette (en déplacement ou pendant un festival de musique, par exemple), nos lingettes Nana PureSensitive™ pratiques se glisseront facilement dans votre sac. Celles-ci offrent une solution rapide pour rester fraîche en toutes circonstances. Comme tous les produits de notre gamme Nana PureSensitive™, elles préservent les bonnes bactéries de votre vulve.
 
Ce que vous faites avec vos poils pubiens ne regarde que vous. Le plus important, est de veiller au bien-être et à la santé de votre vulve en adoptant des habitudes d’hygiène intime qui vous convienne. Vous souhaitez en savoir plus sur la santé intime ? Jetez un œil à nos articles « Tout ce qu’il faut savoir sur sa zone V » et « Quelle odeur le vagin est-il censé avoir ? ».

Avis de non-responsabilité médicale

Les informations médicales contenues dans cet article sont fournies à titre informatif uniquement, et ne doivent pas être utilisées ou invoquées à des fins de diagnostic ou de traitement. Veuillez consulter un médecin pour obtenir des conseils concernant des problèmes de santé spécifiques.



En savoir plus

Gamme complète de produits

Découvrez la gamme complète de produits Nana