Protège-slip tâché de sang après une fausse couche

La fausse couche est un sujet indéniablement difficile à aborder mais parfois, en parler est la meilleure façon de s’en remettre. Examinons de plus près comment le corps réagit après une fausse couche et comment gérer l’impact émotionnel.

On parle de fausse couche lorsque l’embryon ou le fœtus ne parvient pas à survivre dans l’utérus jusqu’à la 23e semaine de grossesse. [1] Touchant 1 grossesse sur 4, les fausses couches sont plus fréquentes que l’on ne pense. Ainsi, si l’on en n’entend peu parler, cela ne signifie pas qu’elles sont un phénomène rare.

Pour de nombreuses femmes, le sujet fait ressurgir des émotions de tristesse et de chagrin souvent réprimées. Toutefois, le silence se brise à mesure que de nombreuses femmes se rassemblent par solidarité pour partager leurs expériences. Grâce à cet élan de solidarité, elles se rendent compte qu’elles ne sont pas seules à endurer cette épreuve.

Les fausses couches sont également un processus physiologique au cours duquel, mais également après, le corps subit beaucoup de tension aussi bien sur le plan physique qu’émotionnel. Dans cet article, nous examinons les implications de la fausse couche sur les règles, les grossesses à venir et les émotions.

Quels sont les saignements et les écoulements vaginaux caractéristiques d’une fausse couche ?

Le plus souvent, des saignements vaginaux pendant la grossesse sont le signe d'une fausse couche. S’ils peuvent être plus ou moins abondants d'une personne à l’autre ou même contenir des caillots, parfois, ce ne sont que de petits saignements ou des pertes brunes. Par ailleurs, ils peuvent aussi persister pendant 2 semaines. La fausse couche se manifeste également par des douleurs abdominales. Ceci se produit en raison de la contraction des muscles de l’utérus pour expulser, les tissus de grossesse sous forme de caillots par le vagin. 

Quelle que soit leur abondance, si des saignements surviennent pendant la grossesse, il est vivement recommandé de consulter votre médecin au plus vite. Cependant, les saignements pouvant survenir pendant la grossesse ne sont pas tous le signe d’une fausse couche. En effet, s’ils apparaissent au début de la grossesse, il peut s’agir de saignements d’implantation. Quoi qu’il en soit, il vaut toujours mieux obtenir l’avis d'un professionnel de la santé en cas de doute ou d’inquiétude.

Comment sont les règles après une fausse couche ?

Après une fausse couche, vous pourriez vous demander comment votre corps va réagir et si vous en ressentirez les effets pendant longtemps. Il est rare que les fausses couches transforment le corps de manière permanente, mais vous devrez laisser à ce dernier le temps de s’adapter et de reprendre son rythme habituel.

À la suite d'une fausse couche, les règles devraient réapparaître au bout de 4 à 6 semaines. Ce délai peut bien entendu varier d’une personne à l’autre et, cela peut même prendre plusieurs mois. [2]

En cas d’inquiétude ou d’impatience quant au retour de vos règles, évitez de vous torturer l’esprit. Laissez plutôt à votre corps le temps de se rétablir.

Tomber enceinte après une fausse couche

Alors que certaines tentent aussitôt de retomber enceinte, d’autres ont besoin de temps pour se rétablir émotionnellement de l’épreuve qu’elles viennent d’endurer et peuvent même remettre en question si elles souhaitent encore avoir des enfants. Quelle que soit votre réaction, il est important d'admettre qu'il n’existe pas de bonnes ni de mauvaises façon de reprendre le dessus. Nous avons toutes une façon différente de surmonter les épreuves. 

Si vous souhaitez réessayer de tomber enceinte, il est généralement conseillé de patienter le temps que les symptômes de la fausse couche disparaissent totalement afin de prévenir tout risque d'infection. [3] Il peut être préférable d'attendre d’avoir vos règles une fois de plus après leur réapparition. Ainsi, le calcul des dates de votre grossesse n’en sera que plus précis. 

N’oubliez pas que vous pouvez toujours demander l’avis de votre médecin quant à votre projet de retomber enceinte. En revanche, c’est à vous seule de décider quand vous vous sentirez prête à reprendre l’aventure.

Faire face à ses émotions après une fausse couche

L’impact émotionnel d'une fausse couche peut se ressentir immédiatement ou au bout d’un certain temps. Tout le monde ne fait pas son deuil de la même façon. Quelle que soit votre réaction, il est essentiel de comprendre que vous n’êtes pas responsable de ce qui vous arrive. Une fausse couche ne reflète en aucun cas un manque de vigueur ni une inaptitude de votre part.

Parler de son vécu peut sembler terrifiant. Pourtant, le fait d’exprimer ses pensées et ses émotions peut faciliter le processus de guérison. Au début, il ne sera pas facile d’échanger avec d’autres au sujet de votre fausse couche, mais le nombre de femmes à même de comprendre ce que vous vivez et de vous apporter leur soutien pourrait bien vous surprendre.

De plus, il existe de nombreux organismes et associations spécialement destinés à apporter soutien et conseils aux femmes ayant vécu une fausse couche. Ainsi, si vous avez besoin de paroles réconfortantes, souvenez-vous que de nombreuses personnes sont prêtes à vous tendre la main, en dehors de votre cercle d'amis et de votre sphère familiale. 


Si les fausses couches sont un sujet indubitablement difficile à aborder, ne pas en parler ne fait que perpétuer les tabous et dissuade de nombreuses personnes de demander de l’aide. Gardez à l'esprit que vous n’avez pas à surmonter cette épreuve toute seule, alors n’hésitez pas à briser le silence lorsque vous en aurez le courage.

Si vous souhaitez poursuivre votre lecture sur le sujet de la grossesse, nous vous invitons à consulter nos articles sur les traitements de fertilité et sur le choix de ne pas avoir d'enfants.

Avis de non-responsabilité médicale

Les informations médicales contenues dans cet article sont fournies à titre informatif uniquement, et ne doivent pas être utilisées ou invoquées à des fins de diagnostic ou de traitement. Veuillez consulter un médecin pour obtenir des conseils concernant des problèmes de santé spécifiques.



[Références]   

[1]  https://www.nhs.uk/conditions/miscarriage/ 

[2]  https://www.betterhealth.vic.gov.au/health/HealthyLiving/miscarriage#after-a-miscarriage

[3]  https://www.miscarriageassociation.org.uk/information/worried-about-pregnancy-loss/trying-again/  

En savoir plus

Gamme complète de produits

Découvrez la gamme complète de produits Nana